Quand prendre une photo était, faire de la musique!

Ansel Adams.
Quand prendre une photo était  » faire de la musique  »
Ansel Adams était un grand photographe paysagiste américain. Certains de ses paysages de Yosemite ont établi la référence pour la photographie de paysage pour les 100 prochaines années.
Il escaladait les montagnes avec une chambre et ses plaques de verre les plus fragile de la taille d’un morceau de papier A4. Si elles se casser ou même se fêler, elles étaient inutilisables. Quand il arrivait au sommet, il peignait son émulsion sur le verre à l’aide d’albumine (du blanc d’œuf). C’était cela prendre une photo. Et grâce à ce processus très difficile, il a découvert quelque chose qui a changé la photographie pour toujours.
Il voulait obtenir plus de détails dans ses photographies. Il voulait des détails dans l’ombre un maximum de détail. Pour ce faire, il a créé un système d’exposition qui s’appelle aujourd’hui le système de zone. Il est basé sur l’idée musicale que vous pouvez chanter une chanson dans une autre clé. B flat ou D minor, etc. Il a utilisé cela pour créer l’idée d’exposer le film à la lumière dans différentes clés. La musique a changé la photographie magnifiquement pour toujours.
À l’heure du snap cela me fait réfléchir sur ces tonnes d images qui polluent ce monde  »visuel » ou l on ne voit plus !

Et en rendant la créativité jetable et facile, nous pouvons prendre beaucoup de photographies instantanées encombrant des serveurs et générant à elles seules l équivalent de la pollution d’une ville comme Paris chaque jour …. outre le fait que ces images réalisées sont dans 90% des cas jamais re consultées elle contribue à la pollution certains adorateur de selfie devrait y réfléchir avant de nous polluer et de

générer beaucoup de données pour juste polluer … si Ansel Adams était là qu’en dirait il?

 »Tant de sources, mais peut-être, un peu moins de découverte. »
Marc Antoine Harmeau